L’OM s’est imposé contre Ostende (4-2), jeudi soir au stade Vélodrome, au troisième tour préliminaire aller de la Ligue Europa. Auteur d’un triplé (2e, 57e, 83e), Valère Germain a permis aux Marseillais de prendre une option sur la qualification.

Le grand attaquant tant recherché par l’OM est déjà au club. Il s’appelle Valère Germain. Seule recrue offensive de Marseille pour l’instant, le nouveau buteur phocéen s’est déjà mis le public du Vélodrome dans la poche. Et il n’aura donc eu besoin que d’un match, le premier de la saison contre Ostende (4-2), au troisième tour préliminaire de la Ligue Europa, pour séduire son monde. Sans lui, c’est sans doute un triste naufrage qui pendait au nez des joueurs de Rudi Garcia, bien trop naïfs défensivement.

Pour ses premiers pas officiels sous la tunique ciel et blanche, l’ex-Monégasque a marqué les esprits avec un triplé à la clé (2e, 57e, 83e). Trois buts qui confirment son excellente préparation estivale et permettent aux Olympiens d’aborder assez sereinement le retour, la semaine prochaine en Belgique. Ses incessants déplacements et son flair dans la zone de vérité ont, c’est indéniable, apporté un vrai plus à cet OM "new-look", qui risque d’être redoutable une fois que la mécanique sera bien huilée.

Derrière, il y a du boulot !

Cela demandera sans doute un peu de temps, une recrue par ligne ayant intégré le onze type (Steve Mandanda dans le but, Adil Rami en défense, Luiz Gustavo au milieu et Valère Germain en attaque), mais c’est prometteur. Du moins au niveau du spectacle et de la qualité de jeu. Derrière, en revanche, il y a vraiment du boulot. Les Phocéens ont encaissé deux buts évitables, le premier sur un penalty un peu bête concédé par Florian Thauvin (26e), et le second sur un lob de vingt-cinq mètres signé Knowledge Musona (70e).

Steve Mandanda : "Il y a tout de même quelques détails à corriger..."

Des erreurs d’attention et de placement qui auraient pu complètement gâcher la fête car à 3-2, sans le dernier coup de patte de "Super Valère", ce n’était plus la même histoire. La rencontre aurait même pu basculer du mauvais côté quand, à 2-1 pour l’OM, le KVO s’est procuré deux occasions bouillantes pour égaliser. Heureusement, "Il Fenomeno", de retour dans son jardin, veillait au grain. "C’est une belle victoire même si c’est rageant de prendre ces deux buts", a-t-il réagi sur Canal+ Sport.

"On a l’avantage avant le match retour, mais il y a encore 90 minutes à jouer. On a la force de frappe offensive qu’il faut, je pense, pour marquer à l’extérieur, mais il y a tout de même quelques détails à corriger, a ajouté le gardien marseillais, qui a tenu à féliciter le héros du jour. Valère Germain s’est intégré rapidement et facilement. On a de la chance d’avoir un grand buteur parmi nous, espérons qu’il continue comme ça toute la saison pour nous mener loin dans toutes les compétitions."